Robert Redford, dans le quotidien Le Monde, 14 décembre 2013

, par Jean Provencher

« Si les gens partent de plus en plus sur les chemins de randonnée, dans les coins sauvages, en mer, c’est qu’ils sentent que leur chance de communiquer avec cette nature est en train de disparaître. Et qu’ils n’en peuvent plus de cette société submergée par les communications et l’électronique, et les bavardages, le bruit. »

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2013/12/1...