Saint-Boniface au coeur d’un catholicisme continental et pluraliste

Roberto Perin
Le présent article se focalise sur le premier siècle de l’histoire animée de l’Église de Saint-Boniface qui vient de fêter son bicentenaire. Centre névralgique dans la diffusion du catholicisme vers les océans Pacifique et Arctique, cette Église est, dès ses débuts, hétérogène et pluraliste. Avec ses composantes francophone, indigène, métisse, anglophone et allophone, elle est un véritable creuset de diversité ethnique et linguistique au sein de l’Église canadienne, expression et préfiguration du pluralisme qui, sept décennies plus tard, deviendra un élément définisseur de l’identité canadienne.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/ehr...