Sanction de la Loi sur les jeunes délinquants par le gouvernement canadien

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Elle retrouve ses origines en 1857 par l’adoption d’une loi par le Parlement du Canada. Celle-ci a pour objectifs « d’accélérer le procès des jeunes délinquants et (à) leur éviter les malheurs d’un long emprisonnement avant procès. » L’événement qui déclencha le processus qui mènera à l’adoption de la loi sur la délinquance est la participation à la National Conference of Charities and Corrections à Philadelphie, en 1906, du président de la Société d’aide à l’enfance d’Ottawa, William L. Scott. À son retour, il fit pression sur le gouvernement pour que le Parlement adopte une législation concernant les crimes chez les mineurs en matière de tribunaux et de régime de probation.Elle retrouve ses origines en 1857 par l’adoption d’une loi par le Parlement du Canada. Celle-ci a pour objectifs « d’accélérer le procès des jeunes délinquants et (à) leur éviter les malheurs d’un long emprisonnement avant procès. » L’événement qui déclencha le processus qui mènera à l’adoption de la loi sur la délinquance est la participation à la National Conference of Charities and Corrections à Philadelphie, en 1906, du président de la Société d’aide à l’enfance d’Ottawa, William L. Scott. À son retour, il fit pression sur le gouvernement pour que le Parlement adopte une législation concernant les crimes chez les mineurs en matière de tribunaux et de régime de probation. Source : La Presse, 7 février 1908. 13 février 1908 et 23 juin 1908.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...