Sélection de Guy Lafleur au premier rang du repêchage de la Ligue nationale de hockey

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le directeur gérant du Canadien, Sam Pollock, avait auparavant bâclé une transaction avec les Golden Seals de la Californie, derniers au classement de la LNH, pour obtenir leur premier choix au repêchage. Au cours de la saison 1970-71, deux étoiles du hockey junior semblent susceptibles d’être sélectionnées par le Tricolore : Lafleur et Marcel Dionne, un prolifique marqueur des Black Hawks de Sainte-Catharines de la Ligue de l’Ontario. Pollock arrête finalement son choix sur Lafleur qui est suivi par deux autres Québécois, Dionne et le défenseur Jocelyn Guèvremont, dans ce repêchage. Le jeu offensif de l’athlète de 19 ans n’est pas le seul atout qui a joué en sa faveur. Selon l’ex-entraîneur Al MacNeil : « Il est un jeune homme intelligent. Autant sur la patinoire qu’en dehors. Son attitude me plaît beaucoup. Et j’ai l’impression qu’il sera encore meilleur au contact de joueurs supérieurs. » Soulagé, Lafleur confie à la presse : « Je suis persuadé que je peux me tailler une place dès la saison prochaine. Si je peux, j’aimerais m’aligner au centre, puisque c’est vraiment là où je me sens le mieux. » Soulignons que cette sélection survient le lendemain de l’annonce de la retraite du vétéran Jean Béliveau, l’idole de jeunesse de Lafleur. Avec le 20e choix de la LNH, le Canadien fera un autre bon coup en obtenant le défenseur Larry Robinson.Le directeur gérant du Canadien, Sam Pollock, avait auparavant bâclé une transaction avec les Golden Seals de la Californie, derniers au classement de la LNH, pour obtenir leur premier choix au repêchage. Au cours de la saison 1970-71, deux étoiles du hockey junior semblent susceptibles d’être sélectionnées par le Tricolore : Lafleur et Marcel Dionne, un prolifique marqueur des Black Hawks de Sainte-Catharines de la Ligue de l’Ontario. Pollock arrête finalement son choix sur Lafleur qui est suivi par deux autres Québécois, Dionne et le défenseur Jocelyn Guèvremont, dans ce repêchage. Le jeu offensif de l’athlète de 19 ans n’est pas le seul atout qui a joué en sa faveur. Selon l’ex-entraîneur Al MacNeil : « Il est un jeune homme intelligent. Autant sur la patinoire qu’en dehors. Son attitude me plaît beaucoup. Et j’ai l’impression qu’il sera encore meilleur au contact de joueurs supérieurs. » Soulagé, Lafleur confie à la presse : « Je suis persuadé que je peux me tailler une place dès la saison prochaine. Si je peux, j’aimerais m’aligner au centre, puisque c’est vraiment là où je me sens le mieux. » Soulignons que cette sélection survient le lendemain de l’annonce de la retraite du vétéran Jean Béliveau, l’idole de jeunesse de Lafleur. Avec le 20e choix de la LNH, le Canadien fera un autre bon coup en obtenant le défenseur Larry Robinson. Source : La Presse, 11 juin 1971, p.B1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...