« Septembre »

, par Jean Provencher

La gerbe est dans la grange ; au loin les champs sont verts ; L’herbe vive recroît en dérobant le chaume Et des souffles épars le délicat arôme, Plus intense, est formé de doux parfums divers. Après l’août fauve, après la splendeur monotone Des grands blés remués par les vents querelleurs, Voici des trèfles frais […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/09/0...