Soulignement des vingt-cinq ans de vie parlementaire de trois députés

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Il s’agit de François Gendron (Abitibi-Ouest), Jacques Brassard (Lac-Saint-Jean) et Guy Chevrette (Joliette) qui avaient tous été élus le 15 novembre 1976, lors de la première victoire du Parti québécois. Faisant un bilan de l’évolution de la situation politique depuis son entrée à l’Assemblée nationale, Gendron livre ce commentaire aux journalistes présents : « Un des drames dans la société québécoise, c’est qu’on ne débat plus. Pour des raisons de rapidité, des objectifs médiatiques, on ne débat plus et l’intérêt politique est moins fort qu’en 1976. »Il s’agit de François Gendron (Abitibi-Ouest), Jacques Brassard (Lac-Saint-Jean) et Guy Chevrette (Joliette) qui avaient tous été élus le 15 novembre 1976, lors de la première victoire du Parti québécois. Faisant un bilan de l’évolution de la situation politique depuis son entrée à l’Assemblée nationale, Gendron livre ce commentaire aux journalistes présents : « Un des drames dans la société québécoise, c’est qu’on ne débat plus. Pour des raisons de rapidité, des objectifs médiatiques, on ne débat plus et l’intérêt politique est moins fort qu’en 1976. » Source : Le Devoir, 15 novembre 2001, p.A5.
http://www.assnat.qc.ca/fra/patrimoine/chronologie/chrono3.html

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...