Sous-entendus, contradictions et silences narratifs : une relecture du récit attribué à Marquette dans Thévenot (1681)

Catherine Broué
| :
Le caractère lacunaire des sources historiques sur l’exploration jésuite du Mississippi entre 1672 et 1674 a conduit bien des chercheurs à s’interroger sur la paternité et la fiabilité de ces textes, dont une version a été publiée en 1681 par un éditeur de récits de voyages, Melchisédech Thévenot, à qui certains chercheurs ont imputé les incohérences qui s’y trouvent. Un examen attentif de la dimension implicite de ce récit met en lumière sa construction délibérément ambigüe. Cet examen permet d’esquisser un scénario de voyage complexe où figurent au moins deux missionnaires et impliquant davantage d’étapes (voire, d’expéditions) que ce que l’on a cru jusqu’ici, notamment une incursion sur le Missouri. Le retour du récollet Louis Hennepin de son périple à l’ouest des Grands Lacs et la découverte imminente de l’embouchure de ce fleuve par la troupe de Cavelier de La Salle pourraient expliquer que la Compagnie de Jésus ait voulu s’assurer la primeur d’au moins une partie d’une exploration entamée par Claude Allouez, mais passée sous silence jusqu’alors.
| :
The incomplete nature of the historic narrative sources related to the jesuit exploration of the Mississippi river basin between 1672 and 1674 has led several scholars to reflect on the authorship and reliability of these texts, a version of which was published in 1681 by an editor specializing in accounts of travel and exploration, Melchisédech Thévenot, to whom some of these scholars have attributed the inconsistencies of this version. A detailed analysis of the implicit dimension of this account, highlights its deliberately ambiguous construction and phrasing. The analysis allows us to sketch a more complex travel scenario featuring at least two jesuit missionaries and more stages (possibly expeditions) than what scholars have inferred up to now, including an incursion on the Missouri river. The safe return of the récollet Louis Hennepin from his journey to the Mississippi river and the imminent discovery of the mouth of this river by Cavelier de La Salle’s group could explain the fact that the Society of Jesus wanted to ensure that it would be credited for at least a part of the explorations accomplished by Claude Allouez, about which the public had not heard until this time.

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1065045ar