Stances à l’éternel absent

, par Jean-Louis Lessard

Jeannine Bélanger, Stances à l’éternel absent, Hull, les Éditions de l’Éclair, 1941, 150 p.Le recueil est dédié à ses parents. Commençons par la préface. « L’auteur de ce recueil n’a jamais eu l’ambition de révéler des formules d’art. Une femme en est incapable. » Le topos de la modestie est un grand classique dans la poésie du début du 20e siècle, mais ici on vient de lui donner un genre ! Après

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...