Sur le chemin du paradis : les joies d’aimer, de croire et de s’accomplir de Marie-Louise Globensky (1849-1919)1

Sophie Doucet
| :
Le journal personnel de Marie-Louise Globensky (1849-1919), qui couvre trois décennies de sa vie adulte, reflète un paysage émotionnel contrasté, oscillant entre souffrances et joies. Cet article s’intéresse aux joies de la diariste, qui se manifestent dans des circonstances précises, en particulier lorsqu’elle accomplit la mission dont elle se sent investie comme femme, comme catholique et comme bourgeoise, et qu’elle se sent cheminer vers le paradis. En étudiant les joies d’une diariste, cet article veut jeter un éclairage nouveau sur sa vision du monde et ses motivations, mais aussi sur les rapports de force à l’oeuvre dans la société montréalaise dont elle fait partie.
| :
Marie-Louise Globensky’s (1849-1919) diary, which covers three decades of her adult life, reflects a contrasted emotional landscape, fluctuating between suffering and joy. The present article addresses the diarist’s joy, which occurred in specific circumstances, especially when she was fulfilling the duty she felt to be her own as a catholic, bourgeois woman and felt herself to be on a path towards paradise. By studying the joys of the diarist, this article intends to shed new light on Globensky’s vision of the world and on her motivations, as well as on the power relationships in the Montréal society to which she belonged.

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1039516ar

Dans la même rubrique