Sur le romantisme littéraire canadien entre les années 1830 et 1860 : une étude comparative des discours sur la littérature de Joseph-Sabin Raymond et d’Henri-Raymond Casgrain

Liliana Rizzuto
Le présent article propose une analyse du discours sur la littérature de Joseph-Sabin Raymond et d’Henri-Raymond Casgrain, deux des représentants les plus éminents du romantisme littéraire canadien de 1830 à 1860. Leurs points de vue différents, flagrants notamment dans les textes qu’ils publient respectivement dans le Foyer canadien au cours de l’année 1866, offrent l’occasion d’une comparaison éclairante sur deux définitions concurrentes de la littérature canadienne pendant la période : la première plus classique, abreuvée à même les traités d’éloquence antiques et le romantisme catholique français ; la seconde plus moderne, résolument nationaliste, plus conservatrice également, quoique toujours aussi romantique, même s’il ne s’agit peut-être que d’un « romantisme de façade », ainsi que le suggère, entre autres, Micheline Cambron.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/men...