Suspension des activités militaires au Koweït et en Irak

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

L’offensive terrestre dure depuis environ une centaine d’heures lorsque le gouvernement irakien dirigé par Saddam Hussein annonce qu’il accepte finalement de respecter les 12 conditions émises par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies quelques mois plus tôt. Depuis le début des hostiliés, plus de 100 000 sorties aériennes ont été effectuées et plus de 50 000 soldats irakiens faits prisonniers. L’annonce de la reddition irakienne mettra fin à ce conflit auquel la presse occidentale a donné le nom de « guerre du Golfe ». L’offensive terrestre dure depuis environ une centaine d’heures lorsque le gouvernement irakien dirigé par Saddam Hussein annonce qu’il accepte finalement de respecter les 12 conditions émises par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies quelques mois plus tôt. Depuis le début des hostiliés, plus de 100 000 sorties aériennes ont été effectuées et plus de 50 000 soldats irakiens faits prisonniers. L’annonce de la reddition irakienne mettra fin à ce conflit auquel la presse occidentale a donné le nom de « guerre du Golfe ». Source : La Presse, 28 février 1991, p.1 et A2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...