Symbolique et destinée des « archives figurées » Robert-Lionel Séguin

Louis-Edmond Hamelin, René Bouchard et Stéphanie Massé
Louis Edmond-Hamelin est dans le dernier droit de son rectorat à l’Uqtr quand il prononce cette allocution, le 13 juin 1983, à l’occasion de l’acquisition de la collection Robert-Lionel Séguin par son université. Plus qu’un simple discours de circonstance, ce texte prend vite les allures d’un manifeste en faveur d’une approche interdisciplinaire du champ des « Études québécoises ». Grâce à l’immense valeur documentaire du fonds Séguin, le plus grand trésor de culture matérielle du Québec, ce sont en effet trois siècles de culture francophonienne qui pourront être approfondis. Cet exposé s’avère en même temps un programme de développement intellectuel de cette collection monumentale qui touche le catalogage, l’enseignement au premier cycle, la recherche et les études postérieures, la pédagogie muséologique et la collaboration interinstitutionnelle. Ce texte fait l’objet d’une présentation contextuelle et d’un appareil de notes qui en situent la portée institutionnelle novatrice et originale.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/rab...