Témoignage sur la plus grande débâcle de la période historique (Premier de deux billets)

, par Jean Provencher

Le 24 avril, nous ne faisions qu’évoquer la débâcle printanière la plus catastrophique, celle de 1865 qui fit 28 morts. Le journal La Patrie du 30 avril 1908 rappelle le témoignage d’un témoin de cet événement, Gilbert Brisset, habitant une des îles du Lac Saint-Pierre, l’île Dupas complètement inondée, comme les autres d’ailleurs, en 1865. […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/05/0...