Tenue à Ottawa d’un congrès sur les ressources naturelles

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le gouvernement canadien reconnaît la souveraineté des provinces sur les ressources naturelles, mais il formule trois propositions afin de faciliter la coopération fédérale-provinciale dans ce domaine. D’abord, tenir tous les trois ou quatre ans une telle conférence pour examiner de nouveaux projets. Ensuite, créer un Comité national des ressources naturelles. Enfin, mettre sur pied un Comité consultatif national sur l’utilisation des terres et des ressources hydrauliques. De son côté, le premier ministre du Québec, Jean Lesage
, déclare à Montréal que son gouvernement entend conserver le droit exclusif que lui reconnaît la Constitution de posséder et de mettre en valeur les richesses naturelles de son territoire.Le gouvernement canadien reconnaît la souveraineté des provinces sur les ressources naturelles, mais il formule trois propositions afin de faciliter la coopération fédérale-provinciale dans ce domaine. D’abord, tenir tous les trois ou quatre ans une telle conférence pour examiner de nouveaux projets. Ensuite, créer un Comité national des ressources naturelles. Enfin, mettre sur pied un Comité consultatif national sur l’utilisation des terres et des ressources hydrauliques. De son côté, le premier ministre du Québec, Jean Lesage
, déclare à Montréal que son gouvernement entend conserver le droit exclusif que lui reconnaît la Constitution de posséder et de mettre en valeur les richesses naturelles de son territoire. Source : Les Affaires, 31 octobre 1961, p.3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...