Tenue d’élections partielles au Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Joseph-Hugues Fortier, Louis-Philippe Mercier, Joseph-Pierre-Cyrénus Lemieux et le ministre Jacob Nicol sont élus respectivement dans Beauce, Trois-Rivières, Wolfe et Richmond. Une semaine plus tard, les Libéraux gagnent deux nouvelles élections partielles lorsque Eugène Godbout et Jean-Marie Richard sont élus respectivement dans Témiscouata et Verchères. Cependant, les « ouvriers » remportent eux aussi une élection alors que Joseph Gauthier est élu dans Montréal-Sainte-Marie. Il est le troisième candidat ouvrier à être élu à l’Assemblée législative, après Adélard Laurendeau et Aurèle Lacombe.
Joseph-Hugues Fortier, Louis-Philippe Mercier, Joseph-Pierre-Cyrénus Lemieux et le ministre Jacob Nicol sont élus respectivement dans Beauce, Trois-Rivières, Wolfe et Richmond. Une semaine plus tard, les Libéraux gagnent deux nouvelles élections partielles lorsque Eugène Godbout et Jean-Marie Richard sont élus respectivement dans Témiscouata et Verchères. Cependant, les « ouvriers » remportent eux aussi une élection alors que Joseph Gauthier est élu dans Montréal-Sainte-Marie. Il est le troisième candidat ouvrier à être élu à l’Assemblée législative, après Adélard Laurendeau et Aurèle Lacombe.
Source : http://www.assnat.qc.ca/fra/patrimoine/chronologie/chrono2.html  ;
Bibliothèque de la Législature, Répertoire des parlementaires québécois, 1867-1978, Québec, 1980, 797 pages.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...