Tenue d’élections partielles au Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Des élections partielles tenues dans Brome et Argenteuil donnent la victoire au Parti libéral, majoritaire à ce moment à l’Assemblée législative. William F. Vilas et William A. Weir sont élus députés sans opposition. Pour Weir, qui est ministre des Travaux publics dans le cabinet de Lomer Gouin, il s’agit d’une quatrième victoire consécutive, la troisième sans opposition. Il profite de l’occasion pour remercier les gens de son comté en français et en anglais et pour parler des réalisations de son gouvernement -construction d’un pont sur la rivière Rouge, à Calumet, d’un pont à Huberdeau, d’un autre à Saint-André, etc. Weir souligne également l’excellente santé financière de la province qui a affiché un surplus de 160 000 $ en 1905-1906. Le 29 octobre, le libéral Louis-J. Gauthier est lui aussi élu sans opposition, cette fois dans L’Assomption. Le 5 novembre, c’est au tour du libéral Joseph-A.Benoît d’être élu dans Iberville. Enfin, le 20 novembre, le Parti libéral est de nouveau gagnant avec l’élection de Louis-Albin Thériault dans la circonscription des Îles-de-la-Madeleine.Des élections partielles tenues dans Brome et Argenteuil donnent la victoire au Parti libéral, majoritaire à ce moment à l’Assemblée législative. William F. Vilas et William A. Weir sont élus députés sans opposition. Pour Weir, qui est ministre des Travaux publics dans le cabinet de Lomer Gouin, il s’agit d’une quatrième victoire consécutive, la troisième sans opposition. Il profite de l’occasion pour remercier les gens de son comté en français et en anglais et pour parler des réalisations de son gouvernement -construction d’un pont sur la rivière Rouge, à Calumet, d’un pont à Huberdeau, d’un autre à Saint-André, etc. Weir souligne également l’excellente santé financière de la province qui a affiché un surplus de 160 000 $ en 1905-1906. Le 29 octobre, le libéral Louis-J. Gauthier est lui aussi élu sans opposition, cette fois dans L’Assomption. Le 5 novembre, c’est au tour du libéral Joseph-A.Benoît d’être élu dans Iberville. Enfin, le 20 novembre, le Parti libéral est de nouveau gagnant avec l’élection de Louis-Albin Thériault dans la circonscription des Îles-de-la-Madeleine. Source : La Presse, 11 septembre 1906, p.8.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...