Tenue d’élections partielles dans deux circonscriptions du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Aline Saint-Armand et Madeleine Bélanger sont élues respectivement dans Jonquière et Mégantic-Compton. Dans le cas de Saint-Armand il s’agit d’une surprise, puisque le péquiste Claude Vaillancourt avait enlevé la circonscription de Jonquière avec 12 235 voix d’avance lors de l’élection générale de 1981. Dans Mégantic-Compton, Madeleine Bélanger succède pour sa part à son mari Fabien, décédé le 2 octobre 1983. Ces deux victoires portent à 10 le nombre de femmes à l’Assemblée nationale. Elles réjouissent le nouveau chef libéral Robert Bourassa qui ne manque pas de souligner la baisse de popularité du gouvernement péquiste de René Lévesque. La série noire de celui-ci en élections partielles est maintenant de 18 défaites consécutives.Aline Saint-Armand et Madeleine Bélanger sont élues respectivement dans Jonquière et Mégantic-Compton. Dans le cas de Saint-Armand il s’agit d’une surprise, puisque le péquiste Claude Vaillancourt avait enlevé la circonscription de Jonquière avec 12 235 voix d’avance lors de l’élection générale de 1981. Dans Mégantic-Compton, Madeleine Bélanger succède pour sa part à son mari Fabien, décédé le 2 octobre 1983. Ces deux victoires portent à 10 le nombre de femmes à l’Assemblée nationale. Elles réjouissent le nouveau chef libéral Robert Bourassa qui ne manque pas de souligner la baisse de popularité du gouvernement péquiste de René Lévesque. La série noire de celui-ci en élections partielles est maintenant de 18 défaites consécutives. Source : Le Devoir, 6 décembre 1983, p.1 et 8.
http://www.assnat.qc.ca/fra/patrimoine/chronologie/chrono3.html

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...