Tenue d’élections partielles dans trois circonscriptions du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Guy Pratt, Marcel Parent et Gilles Fortin sont élus respectivement dans Marie-Victorin, Sauvé et Marguerite-Bourgeoys. La victoire de Pratt dans Marie-Victorin, un comté que le Parti québécois (PQ) espérait bien conserver, constitue une surprise. Celle de Marcel Parent dans Sauvé conforte également les Libéraux, cette circonsciption ayant été remportée en 1981 par le ministre péquiste Jacques-Yvan Morin. Il s’agit de la 21e défaite consécutive du PQ lors d’élections partielles depuis 1976. Le fait n’échappe pas au chef libéral Robert Bourassa qui interprète les résultats comme un : « ...désaveu du style de gouvernement et des orientations politiques du gouvernement. » Guy Pratt, Marcel Parent et Gilles Fortin sont élus respectivement dans Marie-Victorin, Sauvé et Marguerite-Bourgeoys. La victoire de Pratt dans Marie-Victorin, un comté que le Parti québécois (PQ) espérait bien conserver, constitue une surprise. Celle de Marcel Parent dans Sauvé conforte également les Libéraux, cette circonsciption ayant été remportée en 1981 par le ministre péquiste Jacques-Yvan Morin. Il s’agit de la 21e défaite consécutive du PQ lors d’élections partielles depuis 1976. Le fait n’échappe pas au chef libéral Robert Bourassa qui interprète les résultats comme un : « ...désaveu du style de gouvernement et des orientations politiques du gouvernement. » Source : La Presse, 19 juin 1984, p.1. http://www.assnat.qc.ca/fra/patrimoine/chronologie/chrono3.html

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...