Tenue d’un congrès national des syndicats catholiques

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Quatre principes de bases sont adoptés : l’harmonie capital-travail, l’inégalité des classes sociales, la liberté du travail et l’autonomie nationale des syndicats.Quatre principes de bases sont adoptés : l’harmonie capital-travail, l’inégalité des classes sociales, la liberté du travail et l’autonomie nationale des syndicats. Source : Groupe de recherches sur l’histoire des mouvements politiques ouvriers de l’Université du Québec à Montréal, Chronologie des mouvements politiques ouvriers au Québec de la fin du 19e siècle jusqu’à 1919, Montréal, (s.e), 1976, p.249.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...