Tenue d’un rassemblement commémorant les événements d’Octobre 1970

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le Devoir titre « Dans l’ensemble, la manifestation fut pacifique ». Pourtant, la devanture de l’édifice d’Hydro-Québec est fracassée, des barricades mises à feu et des projectiles de toutes sortes sont lancés aux policiers qui chargent les manifestants. L’action se déroule successivement au parc Lafontaine, devant le palais de justice de Montréal, devant l’édifice d’Hydro-Québec et face à l’immeuble du journal « La Presse ».Le Devoir titre « Dans l’ensemble, la manifestation fut pacifique ». Pourtant, la devanture de l’édifice d’Hydro-Québec est fracassée, des barricades mises à feu et des projectiles de toutes sortes sont lancés aux policiers qui chargent les manifestants. L’action se déroule successivement au parc Lafontaine, devant le palais de justice de Montréal, devant l’édifice d’Hydro-Québec et face à l’immeuble du journal « La Presse ». Source : Le Devoir, 18 octobre 1971, p. 1

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...