Tenue d’une élection partielle dans la circonscription de Chicoutimi

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Fait inusité, les trois candidats sur les rangs se déclarent tous favorables à la formation qui détient la majorité des sièges à l’Assemblée législative : l’Union nationale de Maurice Duplessis. C’est le candidat officiel du parti, l’avocat Antonio Talbot, qui remporte la victoire avec 5 623 votes. Viennent derrière lui Alfred Tremblay et le docteur Henri Ducharme, avec respectivement 3 129 et 979 votes. Pour Talbot, âgé de 37 ans, c’est le début d’une longue carrière politique qui se terminera au début des années 60. Au cours de ses nombreux mandats, il occupera notamment le poste de ministre de la Voirie (1944-1960) dans le cabinet du premier ministre Duplessis.Fait inusité, les trois candidats sur les rangs se déclarent tous favorables à la formation qui détient la majorité des sièges à l’Assemblée législative : l’Union nationale de Maurice Duplessis. C’est le candidat officiel du parti, l’avocat Antonio Talbot, qui remporte la victoire avec 5 623 votes. Viennent derrière lui Alfred Tremblay et le docteur Henri Ducharme, avec respectivement 3 129 et 979 votes. Pour Talbot, âgé de 37 ans, c’est le début d’une longue carrière politique qui se terminera au début des années 60. Au cours de ses nombreux mandats, il occupera notamment le poste de ministre de la Voirie (1944-1960) dans le cabinet du premier ministre Duplessis. Source : Le Devoir, 25 mai 1938, p.3 ; 27 mai 1938, p.3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...