Tenue d’une élection partielle dans la circonscription de Compton

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

John French, un cultivateur de 66 ans, succède à son frère Charles au terme de cette élection partielle qui permet à l’UN, parti majoritaire à l’Assemblée législative du Québec, de garder le siège de Compton. Il accentue même la majorité obtenue par son frère lors de l’élection générale de 1952. French obtient 6 587 votes, contre 3 554 pour le libéral Curtis Lowry et 47 pour l’unioniste indépendant Hormisdas Daigle.John French, un cultivateur de 66 ans, succède à son frère Charles au terme de cette élection partielle qui permet à l’UN, parti majoritaire à l’Assemblée législative du Québec, de garder le siège de Compton. Il accentue même la majorité obtenue par son frère lors de l’élection générale de 1952. French obtient 6 587 votes, contre 3 554 pour le libéral Curtis Lowry et 47 pour l’unioniste indépendant Hormisdas Daigle. Source : Le Devoir, 16 septembre 1954, p.3

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...