Tenue d’une élection partielle dans la circonscription de Compton

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Il s’agit de la première élection partielle tenue au Québec depuis l’accession de Camillien Houde au poste de chef du Parti conservateur. Houde s’implique activement dans cette campagne mouvementée que le premier ministre libéral Louis-Alexandre Taschereau qualifie même de « sale ». C,est le libéral Andrew McMaster qui remporte la victoire avec 2 270 votes contre 2 026 pour le conservateur Albert Pomeroy. Les résultats semblent plaire au premier ministre qui déclare : « M.McMaster a pris la majorité dans les centres agricoles et cela démontre que les cultivateurs sont satisfaits de notre régime. » Constatant que la majorité libérale dans Compton est passée de 1 200 à 244 votes, Houde offre un autre son de cloche : « La diminution considérable de 1 000 votes dans une élection complémentaire où le candidat était un ministre du gouvernement n’indique pas précisément la popularité du régime actuel. » Trésorier de la province depuis le 12 septembre, McMaster restera en fonction jusqu’au 16 octobre 1930.Il s’agit de la première élection partielle tenue au Québec depuis l’accession de Camillien Houde au poste de chef du Parti conservateur. Houde s’implique activement dans cette campagne mouvementée que le premier ministre libéral Louis-Alexandre Taschereau qualifie même de « sale ». C,est le libéral Andrew McMaster qui remporte la victoire avec 2 270 votes contre 2 026 pour le conservateur Albert Pomeroy. Les résultats semblent plaire au premier ministre qui déclare : « M.McMaster a pris la majorité dans les centres agricoles et cela démontre que les cultivateurs sont satisfaits de notre régime. » Constatant que la majorité libérale dans Compton est passée de 1 200 à 244 votes, Houde offre un autre son de cloche : « La diminution considérable de 1 000 votes dans une élection complémentaire où le candidat était un ministre du gouvernement n’indique pas précisément la popularité du régime actuel. » Trésorier de la province depuis le 12 septembre, McMaster restera en fonction jusqu’au 16 octobre 1930. Source : Le Devoir, 30 septembre 1929, p.1 ; 1er octobre 1929, p.1, 3 et 8.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...