Tenue d’une élection partielle dans la circonscription de L’Islet

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Caron est député de L’Islet depuis 1902. On peut parler de cette circonscription comme d’un château fort pour le parti de Simon-Napoléon Parent puisqu’elle est représentée par un libéral à l’Assemblée législative du Québec depuis 1886. Joseph-Édouard Caron demeurera ministre de l’Agriculture jusqu’en 1929, un record de longévité à ce poste qui tiendra encore à la fin du XXe siècle. Une semaine plus tard, le 3 octobre, de nouvelles élections partielles rendues nécessaires par le décès de deux députés donnent la victoire à Georges-Henri Saint-Pierre, dans Stanstead, et à Arcade-Momer Bissonnette, dans Soulanges. Les deux hommes sont des candidats du Parti conservateur, formation minoritaire en chambre. 

Caron est député de L’Islet depuis 1902. On peut parler de cette circonscription comme d’un château fort pour le parti de Simon-Napoléon Parent puisqu’elle est représentée par un libéral à l’Assemblée législative du Québec depuis 1886. Joseph-Édouard Caron demeurera ministre de l’Agriculture jusqu’en 1929, un record de longévité à ce poste qui tiendra encore à la fin du XXe siècle. Une semaine plus tard, le 3 octobre, de nouvelles élections partielles rendues nécessaires par le décès de deux députés donnent la victoire à Georges-Henri Saint-Pierre, dans Stanstead, et à Arcade-Momer Bissonnette, dans Soulanges. Les deux hommes sont des candidats du Parti conservateur, formation minoritaire en chambre. 

Source : Bibliothèque de la Législature, Répertoire des parlementaires québécois, 1867-1978, Québec, 1980, 797 pages.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...