Tenue d’une élection partielle dans la circonscription de Lévis

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le départ de Christian Dubé, qui est nommé vice-président de la section Québec à la Caisse de dépôt et de placement du Québec, entraîne la tenue d’une première élection partielle depuis la victoire des libéraux de Philippe Couillard, le 7 avril 2014. Il s’agit d’une perte importante pour la CAQ puisque Dubé agissait, entre autres, à titre de porte-parole de ce parti en matière de finances. La formation de François Legault réussit toutefois à trouver un candidat bien connu pour lui succéder. Il s’agit de François Paradis, une personnalité médiatique qui a oeuvré notamment comme animateur à la télévision. Face à lui, on retrouve 10 autres candidats dont Janet Jones, une conseillère municipale de Lévis, pour le Parti libéral du Québec (PLQ), ainsi qu’Alexandre Bégin pour le Parti québécois (PQ) et Yv Bonnier Viger pour Québec solidaire (QS). C’est François Paradis qui l’emporte avec 46,8% des voix, contre 32,5% pour Janet Jones. Sur le point d’amorcer une course au leadership, le PQ chute à 8,3%, un net recul par rapport aux 16,6% obtenus par Sylvie Girard quelques mois auparavant. Ce résultat signifie que la représentation des partis demeure la même à l’Assemblée nationale. Un peu plus de 46% des électeurs de Lévis se sont déplacés pour s’exprimer lors de cette partielle. Le départ de Christian Dubé, qui est nommé vice-président de la section Québec à la Caisse de dépôt et de placement du Québec, entraîne la tenue d’une première élection partielle depuis la victoire des libéraux de Philippe Couillard, le 7 avril 2014. Il s’agit d’une perte importante pour la CAQ puisque Dubé agissait, entre autres, à titre de porte-parole de ce parti en matière de finances. La formation de François Legault réussit toutefois à trouver un candidat bien connu pour lui succéder. Il s’agit de François Paradis, une personnalité médiatique qui a oeuvré notamment comme animateur à la télévision. Face à lui, on retrouve 10 autres candidats dont Janet Jones, une conseillère municipale de Lévis, pour le Parti libéral du Québec (PLQ), ainsi qu’Alexandre Bégin pour le Parti québécois (PQ) et Yv Bonnier Viger pour Québec solidaire (QS). C’est François Paradis qui l’emporte avec 46,8% des voix, contre 32,5% pour Janet Jones. Sur le point d’amorcer une course au leadership, le PQ chute à 8,3%, un net recul par rapport aux 16,6% obtenus par Sylvie Girard quelques mois auparavant. Ce résultat signifie que la représentation des partis demeure la même à l’Assemblée nationale. Un peu plus de 46% des électeurs de Lévis se sont déplacés pour s’exprimer lors de cette partielle. Source : http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec/2014/10/20/011-election-partielle-levis-electeurs-votent.shtml  ;
http://www.ledevoir.com/politique/canada/421632/la-caq-conserve-son-siege-dans-levis  ;
http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/politique/201410/20/01-4811031-le-pq-seffondre-la-caq-conserve-levis.php

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...