Tenue d’une élection partielle dans la circonscription de Richelieu

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La campagne donne lieu à des échanges assez durs entre les chefs, le premier ministre Louis-Alexandre Taschereau et le conservateur Camillien Houde. Les libéraux gardent néanmoins la mainmise sur cette circonscription qu’ils représentent à l’Assemblée législative depuis 1897. Turcotte obtient 2 426 votes contre 1 451 pour le conservateur Hervé Larivière et 258 pour le libéral indépendant Ulric Girouard. Faisant allusion aux incidents qui ont ponctué la campagne, le premier ministre Taschereau déclare à l’annonce des résultats : « Le verdict d’hier est la réponse d’une population honnête à une campagne d’injures et de diffamations, qui est toute la politique de M.Houde. »

La campagne donne lieu à des échanges assez durs entre les chefs, le premier ministre Louis-Alexandre Taschereau et le conservateur Camillien Houde. Les libéraux gardent néanmoins la mainmise sur cette circonscription qu’ils représentent à l’Assemblée législative depuis 1897. Turcotte obtient 2 426 votes contre 1 451 pour le conservateur Hervé Larivière et 258 pour le libéral indépendant Ulric Girouard. Faisant allusion aux incidents qui ont ponctué la campagne, le premier ministre Taschereau déclare à l’annonce des résultats : « Le verdict d’hier est la réponse d’une population honnête à une campagne d’injures et de diffamations, qui est toute la politique de M.Houde. »

Source : Le Devoir, 28 octobre 1929, p.1 et 3 ; 20 octobre 1929, p.1 et 3.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...