Tenue d’une élection partielle dans la circonscription de Témiscamingue

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Miljours, un homme d’affaires de 46 ans, remporte une victoire serrée sur le candidat désigné par la convention libérale, Joseph-Édouard Piché. Miljours obtient le support de 1 237 électeurs contre 1 120 pour Piché. Le nouveau député ne remplira qu’un seul mandat à l’Assemblée législative. Il ne sera pas candidat en 1927 lors de l’élection qui sera remportée par son rival malheureux de novembre 1924, Joseph-Édouard Piché. Soulignons que la circonscription de Témiscamingue est représentée par un libéral depuis sa création, en 1912. Miljours, un homme d’affaires de 46 ans, remporte une victoire serrée sur le candidat désigné par la convention libérale, Joseph-Édouard Piché. Miljours obtient le support de 1 237 électeurs contre 1 120 pour Piché. Le nouveau député ne remplira qu’un seul mandat à l’Assemblée législative. Il ne sera pas candidat en 1927 lors de l’élection qui sera remportée par son rival malheureux de novembre 1924, Joseph-Édouard Piché. Soulignons que la circonscription de Témiscamingue est représentée par un libéral depuis sa création, en 1912. Source : Le Devoir, 29 novembre 1924, p.3 ; 1er décembre 1924, p.1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...