Tenue d’une session spéciale du Parlement canadien

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Au cours de cette session, des crédits sont votés à la Grande-Bretagne. Une somme de 50 millions de dollars est débloquée jusqu’au 31 mars 1915. Elle a pour but d’assurer : « la défense et la sécurité du Canada ; la conduite des opérations militaires dans ou hors du Canada ; la continuation des communications commerciales, industrielles et des relations d’affaires soit au moyen d’assurance, soit au moyen d’indemnité contre le risque de guerre ; l’exécution de toutes mesures jugées nécessaires ou utiles par le Conseil des ministres vu l’existence de l’état de guerre. » Le gouvernement impose également des droits spéciaux sur certaines marchandises afin de lever des fonds. Enfin, le gouvernement adopte la Loi des mesures de guerre qui confère des pouvoirs d’urgence au Cabinet.Au cours de cette session, des crédits sont votés à la Grande-Bretagne. Une somme de 50 millions de dollars est débloquée jusqu’au 31 mars 1915. Elle a pour but d’assurer : « la défense et la sécurité du Canada ; la conduite des opérations militaires dans ou hors du Canada ; la continuation des communications commerciales, industrielles et des relations d’affaires soit au moyen d’assurance, soit au moyen d’indemnité contre le risque de guerre ; l’exécution de toutes mesures jugées nécessaires ou utiles par le Conseil des ministres vu l’existence de l’état de guerre. » Le gouvernement impose également des droits spéciaux sur certaines marchandises afin de lever des fonds. Enfin, le gouvernement adopte la Loi des mesures de guerre qui confère des pouvoirs d’urgence au Cabinet. Source : Le Devoir, 18 août 1914, p.3 et 8, 19 août 1914, p.3 et 20 août 1914, p.4.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...