Tenue de la Conférence de Winnipeg

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette conférence fait suite à celle qui a été tenue à Accra, au Ghana, en avril dernier, et qui fut co-présidée par le Canada. Selon un observateur : « La Conférence a mené à l’adoption d’une déclaration et d’un plan d’action pour la région. Le plan propose une série d’initiatives : l’adoption de lois en vue de porter l’âge de recrutement à 18 ans ; la sensibilisation des médias ainsi que des campagnes d’information du public sur les droits des enfants ; des programmes de réadaptation et de réintégration des enfants dans des collectivités sécuritaires ; et la prévention des conflits. » À la conférence de Winnipeg, sont invités des représentants des organisations non gouvernementales (ONG), des organisme internationaux, du secteur privé et du monde universitaire.Cette conférence fait suite à celle qui a été tenue à Accra, au Ghana, en avril dernier, et qui fut co-présidée par le Canada. Selon un observateur : « La Conférence a mené à l’adoption d’une déclaration et d’un plan d’action pour la région. Le plan propose une série d’initiatives : l’adoption de lois en vue de porter l’âge de recrutement à 18 ans ; la sensibilisation des médias ainsi que des campagnes d’information du public sur les droits des enfants ; des programmes de réadaptation et de réintégration des enfants dans des collectivités sécuritaires ; et la prévention des conflits. » À la conférence de Winnipeg, sont invités des représentants des organisations non gouvernementales (ONG), des organisme internationaux, du secteur privé et du monde universitaire. Source : La Presse, 10 septembre 2000 p. C5.
Canada : Regard sur le monde, « La Conférence de Winnipeg », Numéro 9 - Automne 2000.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...