Tenue de référendums dans le cadre des fusions municipales

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

À Mont-Saint-Hilaire, le Non recueille 3 694 voix contre 1 607 pour le Oui, alors qu’à Otterburn Park, les résultats sont inversés : 1 916 résidents se prononcent en faveur d’une fusion avec Mont-Saint-Hilaire, tandis que 887 personnes s’y opposent. Pour le maire d’Otterburn Park, Guy Dubé, c’est une question de richesse foncière. Les habitants de sa ville ont plus d’avantages à souhaiter une fusion que ceux de la riche ville voisine. Selon Dubé : « Pour nous, c’est clair, il n’y aura pas de fusion. Nous nous sommes engagés à respecter le souhait de la population et nous n’avons qu’une parole. » Dans la partie ouest du Canton de Shefford, c’est 72 % de la population qui accepte une fusion avec la ville de Granby. Pour le maire du Canton de Shefford, Jean-Paul Forand, c’est une grande déception : « Nous perdons 34 % de notre assiette fiscale et 40 % de notre population. Cela favorise aussi l’étalement urbain. ». Il y a deux semaines, le Canton de Shefford avait aussi tenu un référendum consultatif sur un projet d’annexion à la municipalité de Waterloo au cours duquel le Non l’avait emporté à 98 %.À Mont-Saint-Hilaire, le Non recueille 3 694 voix contre 1 607 pour le Oui, alors qu’à Otterburn Park, les résultats sont inversés : 1 916 résidents se prononcent en faveur d’une fusion avec Mont-Saint-Hilaire, tandis que 887 personnes s’y opposent. Pour le maire d’Otterburn Park, Guy Dubé, c’est une question de richesse foncière. Les habitants de sa ville ont plus d’avantages à souhaiter une fusion que ceux de la riche ville voisine. Selon Dubé : « Pour nous, c’est clair, il n’y aura pas de fusion. Nous nous sommes engagés à respecter le souhait de la population et nous n’avons qu’une parole. » Dans la partie ouest du Canton de Shefford, c’est 72 % de la population qui accepte une fusion avec la ville de Granby. Pour le maire du Canton de Shefford, Jean-Paul Forand, c’est une grande déception : « Nous perdons 34 % de notre assiette fiscale et 40 % de notre population. Cela favorise aussi l’étalement urbain. ». Il y a deux semaines, le Canton de Shefford avait aussi tenu un référendum consultatif sur un projet d’annexion à la municipalité de Waterloo au cours duquel le Non l’avait emporté à 98 %. Source : La Voix de l’Est, 22 novembre 1999 p.6, La Presse, 22 novembre 1999 p.A1

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...