Tenue du premier concert de l’ensemble musical La Pieta par Angèle Dubeau

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Tout comme il y a 300 ans à Venise, à l’Ospedale della Pietà, La Pietà d’aujourd’hui associe le plaisir de la musique aux bonnes oeuvres. Elle se donne un rôle social, celui de venir en aide aux femmes dans le besoin en associant à presque tous ses concerts différents organismes de charité. Après son premier concert, qui a lieu à l’Université McGill le 5 mars 1997, cette jeune formation s’est rapidement acquise une solide notoriété au Canada. Son album « Let’s Dance » a d’ailleurs reçu en 2000 le trophée Félix de l’album de l’année dans la catégorie musique classique au gala de l’Association de l’industrie du disque et du spectacle québécois (ADISQ). La discographie de La Pietà comprend « Violons d’enfer » (2000), « Let’s dance » (2000) et « Vivaldi /Per archi » (1998).Tout comme il y a 300 ans à Venise, à l’Ospedale della Pietà, La Pietà d’aujourd’hui associe le plaisir de la musique aux bonnes oeuvres. Elle se donne un rôle social, celui de venir en aide aux femmes dans le besoin en associant à presque tous ses concerts différents organismes de charité. Après son premier concert, qui a lieu à l’Université McGill le 5 mars 1997, cette jeune formation s’est rapidement acquise une solide notoriété au Canada. Son album « Let’s Dance » a d’ailleurs reçu en 2000 le trophée Félix de l’album de l’année dans la catégorie musique classique au gala de l’Association de l’industrie du disque et du spectacle québécois (ADISQ). La discographie de La Pietà comprend « Violons d’enfer » (2000), « Let’s dance » (2000) et « Vivaldi /Per archi » (1998). Source : http://www.adisq.com/adisq2000/artistes/construction/construction.html#P

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...