Tenue du repêchage de l’Association mondiale de hockey

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les formations du nouveau circuit défraient les manchettes en repêchant les plus grandes vedettes de la Ligue nationale de hockey (Bobby Orr, Phil Esposito) et même l’étoile soviétique Anatoli Firsov. Les Nordiques de Québec se montrent particulièrement désireux d’effectuer une percée auprès des joueurs du Canadien de Montréal, champions de la coupe Stanley en 1971. Ils manifestent notamment de l’intérêt pour Guy Lapointe, Réjean Houle, Jacques Lemaire et Guy Lafleur. Cette séance captera l’attention des médias, même si la plupart des joueurs de renom sélectionnés à cette occasion ne disputeront jamais un match dans l’AMH. Soulignons tout de même que certaines vedettes comme Bobby Hull, Bernard Parent et Jean-Claude Tremblay signeront éventuellement une entente avec une équipe du nouveau circuit. À partir de l’automne 1972, Tremblay, un ex-défenseur vedette du Canadien de Montréal, s’alignera avec les Nordiques de Québec. La présence de l’AMH, qui compte douze équipes à sa première saison, jouera un rôle important dans l’augmentation des salaires qui surviendra au cours des années 70 dans le hockey professionnel. Ce circuit cessera ses activités en 1979.Les formations du nouveau circuit défraient les manchettes en repêchant les plus grandes vedettes de la Ligue nationale de hockey (Bobby Orr, Phil Esposito) et même l’étoile soviétique Anatoli Firsov. Les Nordiques de Québec se montrent particulièrement désireux d’effectuer une percée auprès des joueurs du Canadien de Montréal, champions de la coupe Stanley en 1971. Ils manifestent notamment de l’intérêt pour Guy Lapointe, Réjean Houle, Jacques Lemaire et Guy Lafleur. Cette séance captera l’attention des médias, même si la plupart des joueurs de renom sélectionnés à cette occasion ne disputeront jamais un match dans l’AMH. Soulignons tout de même que certaines vedettes comme Bobby Hull, Bernard Parent et Jean-Claude Tremblay signeront éventuellement une entente avec une équipe du nouveau circuit. À partir de l’automne 1972, Tremblay, un ex-défenseur vedette du Canadien de Montréal, s’alignera avec les Nordiques de Québec. La présence de l’AMH, qui compte douze équipes à sa première saison, jouera un rôle important dans l’augmentation des salaires qui surviendra au cours des années 70 dans le hockey professionnel. Ce circuit cessera ses activités en 1979. Source : La Presse, 14 février 1972, p.B1.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...