Toujours au Salon international du livre de Québec et la Tunisie

, par Jean Provencher

Avec Moncef Ghachem, on peut passer des heures à l’écouter tant le dépaysement est grand. Cet homme chaleureux habite près de Carthage à la si longue histoire. Soixante–dix ans. Il vient d’une famille rare en Tunisie, dit-il, celle de pêcheurs depuis quatre générations. Il a connu Aragon, traduit René Char et Guillevic, parle de Flaubert. […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/04/0...