Toute sa vie vouée aux serins

, par Jean Provencher

Visite d’une sérinophile. À Paris, après avoir assisté à la rencontre annuelle des éleveurs de canaris, un journaliste se rend chez l’une d’entre eux, Madame Belpalme, « dont tout un coin de l’appartement n’est plus qu’une vaste cage à serins, toute chantante et toute sifflante, emplie d’un ramage assourdissant ». — Assourdissant, dites donc, vous ! Vous […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/01/0...