Tragédie ferroviaire à Eastman

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Loran Draper, de Sutton, et Hugh McKinney, de Richmond, perdent la vie alors que la locomotive à bord de laquelle ils étaient fait une chute de 60 pieds avant de s’enfoncer dans la rivière Missisquoi. Huit wagons suivent la locomotive dans sa chute, mais les autres s’immobilisent sur la voie restée debout, ce qui sauve vraisemblablement la vie de quelques autres employés. Une enquête tenue dans les jours qui suivent la tragédie conclura à la mort accidentelle de Draper et McKinney et déchargera le Canadien Pacifique de toute responsabilité criminelle. Les témoignages entendus au cours de cette enquête laissent entendre que l’affaissement du viaduc aurait pu s’expliquer par une défaillance au niveau de la partie submergée, ce qui explique le fait qu’elle ait échappé à la vigilance des inspecteurs. Loran Draper, de Sutton, et Hugh McKinney, de Richmond, perdent la vie alors que la locomotive à bord de laquelle ils étaient fait une chute de 60 pieds avant de s’enfoncer dans la rivière Missisquoi. Huit wagons suivent la locomotive dans sa chute, mais les autres s’immobilisent sur la voie restée debout, ce qui sauve vraisemblablement la vie de quelques autres employés. Une enquête tenue dans les jours qui suivent la tragédie conclura à la mort accidentelle de Draper et McKinney et déchargera le Canadien Pacifique de toute responsabilité criminelle. Les témoignages entendus au cours de cette enquête laissent entendre que l’affaissement du viaduc aurait pu s’expliquer par une défaillance au niveau de la partie submergée, ce qui explique le fait qu’elle ait échappé à la vigilance des inspecteurs. Source : Sherbrooke Daily Record, 2 novembre 1907, p.1 ; 4 novembre 1907, p.1 ; 5 novembre 1907, p.1 et 7 novembre 1907, p.1

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...