Traversons la rivière

, par Jean Provencher

Allons voir du côté d’Ottawa. La scène décrite est fort attendrissante. Et, en une poignée de mots échappés, tout est dit. Bellement. Un joueur d’orgue de Barbarie sème ses notes discordantes dans les rues d’Ottawa depuis hier. Le pauvre homme ne doit pas faire fortune. Il fait si froid, en effet, au dehors, pour aller […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/02/0...