Un Américain à Saint-Denis

René Gagnon
Quelles traces laisse le passage d’un anthropologue ou d’un ethnologue dans une communauté ? De quelle façon la population sous observation reste-t-elle marquée ? Et l’observateur, lui, garde-t-il des marques ? L’article suivant et son annexe proposent bien modestement quelques réponses à ces questions. Revenant sur le passage d’Horace Miner à Saint-Denis-De La Bouteillerie, un village rural du Bas-Saint-Laurent, en 1936-1937, le descendant d’une des familles sous observation remonte le fil du temps à partir de l’album photographique de ses grands-parents. Puis, en annexe, Agnès Miner, l’épouse de l’anthropologue, revient sur le séjour du couple dans une communauté paysanne du Canada français des années 1930.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/rab...