Un Chinois mal accueilli à Saint-Hyacinthe

, par Jean Provencher

Du moins l’hebdomadaire de la place, La Tribune du 1er août 1890, tient des propos gênants à l’égard de sa communauté et laisse entendre qu’il n’est vraiment pas bienvenu. Un fils du Céleste Empire débarquait à St-Hyacinthe lundi soir. On nous dit qu’il vient ici dans le but d’ouvrir une buanderie. Nous croyons que nous n’avons […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/08/1...