Un chat s’en tire

, par Jean Provencher

Sous le titre « Un chat plein de mémoire » le quotidien La Patrie propose cette nouvelle. Un des employés de M. Chanteloup, résident sur la rue Chenneville, avait un chat attaqué d’une maladie de peau dont il voulait se débarrasser. On l’avertit que c’était contraire aux règlements de la Cité de le noyer dans […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/11/0...