Un don fantastique fait à Bibliothèque et Archives nationales du Québec : les photographies aériennes de Pierre Lahoud

, par Instantanés

Saint-Benoît-du-Lac, 2003-2005. BAnQ Québec (P999,S5,D18-107). Photo : Pierre Lahoud.

Pierre Lahoud s’est intéressé à différentes formes d’art. Tout en privilégiant le patrimoine bâti, il a toujours tenu compte de l’environnement physique et humain dans lequel celui-ci se manifeste. De cette façon, il a attiré l’attention sur la relation entre les éléments construits et les paysages naturels. Sa pratique de la photo aérienne, comme support de l’inventaire patrimonial, a permis de réaliser un heureux mariage des dimensions culturelles, scientifiques, techniques et esthétiques.

La carrière de M. Lahoud se caractérise par la remarquable continuité de son implication pour la protection et la mise en valeur du patrimoine architectural et paysager du Québec. En quatre décennies, il a survolé plusieurs fois le territoire de la province. De l’Abitibi jusqu’aux Îles-de-la-Madeleine et de l’Estrie jusqu’au Nunavik, il a accumulé ainsi des milliers de clichés sous forme de diapositives et de photographies numériques. Conscient de la valeur de cet ensemble et soucieux d’en assurer la pérennité, Pierre Lahoud a amorcé un processus de don à BAnQ en 2017. En avril 2019, BAnQ Québec a acquis plus de 73 000 diapositives créées entre 1985 et 2008.

Les documents sont remarquables par la rareté de l’information qu’ils contiennent. En raison de la singularité du contexte de création des documents, les photographies aériennes offrent un point de vue unique sur l’évolution du Québec. Source d’information à plusieurs égards, le fonds Pierre Lahoud présente significativement l’évolution du territoire habité et naturel de la province, les transformations des villes et des villages ainsi que les modifications à l’aménagement du territoire, entre autres pour l’utilisation des ressources naturelles.

Enfin, le fonds Lahoud répondra à une diversité d’usages, que ce soit pour connaître l’évolution d’un village en histoire régionale, comprendre un développement urbain, agricole ou forestier, défendre un droit lié à la propriété foncière ou simplement admirer la beauté du vaste territoire du Québec. Pour les généalogistes, il permettra d’illustrer les lieux où ont vécu leurs ancêtres et leur impact sur le territoire.

Sophie Côté, archiviste – BAnQ Québec

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...