Un hebdomadaire de Montréal me met sur la piste de Gustave Nadaud

, par Jean Provencher

Il s’agit de l’Album universel du 30 décembre 1905. Rappelez-vous, j’avais déjà évoqué ce poète et chansonnier français. Retour à son ouvrage Nouvelles chansons à dire ou à chanter, publié à Paris chez Tresse et Stock en 1889. Les vieilles chansons La terre tourne, le temps passe : Rien de nouveau sous le soleil ; Rien de […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/12/3...