Un lieu de mémoire et ses archives : le village fantôme de Val-Jalbert

, par La Rédaction

Par Madeleine LeBlanc, étudiante à l’EBSI, Université de Montréal À la fin des années 1920, l’usine de pâte de papier de Val-Jalbert ferme ses portes à cause de difficultés financières et le village est abandonné par ses 900 habitants. L’usine, l’hôtel, le couvent-école et les quatre-vingts maisons des (...)

Voir en ligne : https://archivistesqc.wordpress.com...