Un peu de vie

, par Jean-Louis Lessard

Oscar Le Myre, Un peu de vie, Montréal, Imprimerie
Modèle, 1923, 134 pages. (« Simple présentation » de Gustave
Comte)

Comme Gustave Comte l’exprime dans sa
présentation, Le Myre « s’est appliqué à peindre des sujets vécus, et […]
a souffert ou souri avec ses héros ». Ce que Comte annonce, c’est que nous
sommes en face d’un auteur qui n’hésite pas à jouer sur les sentiments. 

Le livre est

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...