Un village, un moulin et du hockey

, par Instantanés

À la fin du XIXe siècle, les forêts vierges de la Côte-Nord sont convoitées par des industriels désireux de s’approvisionner en matières premières. Parmi eux, les frères Clarke, propriétaires d’une maison d’édition à Toronto, qui, lors d’un voyage de pêche sur la Côte-Nord en 1898, ont trouvé l’emplacement idéal pour y ériger un moulin à papier.


Bénédiction du S.S. North Shore ; Walter Clarke, Mgr Labrie, inconnu et Desmond Clarke, 1947. BAnQ Sept-Îles (P8,S1,P296). Photographe non-identifié.

 

C’est en 1901 que débute la construction des installations nécessaires à l’exploitation forestière autour desquelles sera érigé le village de Clarke City. Situé à environ 17 km de Sept-Îles, ce village de pêcheurs près de la Rivière Sainte-Marguerite possédait le potentiel hydroélectrique essentiel à l’érection d’un moulin.


Ste. Marguerite Dam, 12 octobre 1955. BAnQ Sept-Îles (P21,P5554). Photographe non-identifié.


À cette époque la compagnie s’occupait de tout : le logement, les services … et les loisirs de ses employés. Les hivers étaient rudes et la faiblesse du débit de la Rivière Sainte-Marguerite réduisaient l’apport en énergie électrique durant les mois de janvier à avril ce qui ne permettait pas de garder opérationnel le moulin. Le développement d’activités de loisirs s’avère donc nécessaire pour occuper les travailleurs qui y étaient affectés.


Vue aérienne de Clarke City en hiver, 10 octobre 1954. BAnQ Sept-Îles (P21,P5178). Photographe non-identifié.

 

C’est en parcourant les journaux manuscrits conservés dans le fonds Gulf Pulp and Paper Company (P49) à BAnQ Sept-Îles que vous pourrez découvrir une mine d’informations sur la vie à Clarke City. En effet, l’arrêt annuel de production y est clairement inscrit. On y découvre qu’en l’année 1924, le moulin a repris du service à compter du 21 avril et que la production de la pulpe a cessé le 31 décembre 1924.


Gulf Pulp and Paper Company Diary, 21 avril 1924. BAnQ Sept-Îles (P49).

 

Outre les témoignages relatifs aux opérations forestières, ces journaux sont riches en témoignages pour la période 1924 à 1957. Les informations consignées portent sur le développement du village, la vie sociale, les naissances, les carnavals, l’industrie forestière, mais également sur le « phénomène hockey ». Eh oui ! Même en région éloignée, de véritables ligues ont vu le jour. D’abord formées d’équipes composées de résidents du village portant les noms de « Mill » « Town » et « Bush » elles compétitionnent entre elles avant d’affronter les équipes formées dans les villages environnants.


Équipe de hockey « Bush » de Clarke City, vers 1930. BAnQ Sept-Îles (P6,S3,D4,P674). Photographe non-identifié.

 

Équipe de hockey « Town » de Clarke City : 1ère range : Lantier, 2e rangée : Topping, Ross, 3e rangée : Leclerc, Green, Walter Clarke, Topping, vers 1920. BAnQ Sept-Îles (P20,S4,P19). Photographe non identifié.

 

Partie de Hockey à Clarke City, Clarke City vs Shelter Bay, vers 1950. BAnQ Sept-Îles (P20,S4,P29). Photographe non identifié.

 

Telle fut notre agréable découverte en lisant la première page du tout premier journal de cette compagnie conservé dans nos locaux !

 

Gulf Pulp and Paper Company Diary, Hockey – Clarke City – season 1923-24, 1924. BAnQ Sept-Îles (P49).

 

Gulf Pulp and Paper Company Diary, Hockey – Clarke City – season 1923-24, 1924. BAnQ Sept-Îles (P49).

 

Danielle Saucier, archiviste-coordonnatrice – BAnQ Sept-Îles

 

Pour en savoir plus :

  • Isabel Calderón, Histoire de Clarke City, Comités culturel et du Centième anniversaire de Clarke City, Sept-Îles, 1998, 61 pages.

Cet article Un village, un moulin et du hockey est apparu en premier sur Instantanés.

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...