Une activité de marche historique pour soi-même

, par Instantanés

Depuis la période du confinement, comme plusieurs autres Québécois, je fais régulièrement une promenade dans mon quartier. Dernièrement, j’ai décidé de la transformer en un circuit de découvertes historiques. Je vous propose aujourd’hui de faire une activité qui stimule les méninges et qui permet de pimenter nos ballades quotidiennes.

Avant de chausser mes souliers, j’ai pris le temps de planifier mon projet. J’ai tout d’abord consulté BAnQ numérique dans la section « Patrimoine québécois / images  », puis j’ai raffiné ma recherche en sélectionnant « Photographies ». En cherchant le nom de mon quartier, ses anciennes appellations et le nom des rues, j’ai déniché de nombreuses photographies anciennes. Ce serait possible de faire des recherches similaires pour de nombreux quartiers, villes et villages du Québec.

 

BAnQ numérique : http://numerique.banq.qc.ca/

 

J’habite le quartier d’Ahuntsic à Montréal. Il s’agit d’un endroit où le passé cohabite avec le présent. Dans un coin de verdure, sur le bord de la rivière des Prairies, se trouve une destination patrimoniale : l’ancien village de Sault-au-Récollet.

Après avoir téléchargé mes documents d’archives préférés concernant cet endroit, j’ai consulté les notices descriptives pour obtenir des pistes de recherche. Par la suite, j’ai effectué une recherche sur Google pour consulter un plan actuel des lieux où je devais me rendre pour voir les bâtiments identifiés précédemment.

Cette étape a été facile dans certains cas. Par contre, cela s’est avéré plus complexe pour les lieux sans indice géographique. J’ai constaté que je n’étais pas la seule à m’intéresser au passé de mon quartier. J’ai trouvé de nombreux sites et articles sur le Web.

Il y a quelqu’un d’autre qui a déjà fait une photographie d’avant/après ? Cela ne pose pas problème, car l’idée est avant tout de s’amuser. J’ai même décidé d’innover avec un avant/après/après ! Par exemple, prenons cette photographie de l’ancienne gare d’Ahuntsic où le travail de recherche du lieu précis est nécessaire.

 

Sault-au-Récollet : Station Péloquin (tramway électrique), A.J. Rice, Laprés & Lavergne, Le Monde illustré, vol. 12, no 616 (22 février 1896), p. 657. http://collections.banq.qc.ca/ark :/52327/2075307 ou https://www.flickr.com/photos/urbexplo/32241872955

 

Pour ce faire, il est possible de consulter un plan d’assurance-incendie numérisé pour localiser le site exact. Cela correspond aujourd’hui à l’endroit situé au coin de l’avenue Millen et du boulevard Henri-Bourassa, soit le parc Ahuntsic.

 

Insurance plan of city of Montreal, Quebec, Canada, volume VIII, image 1277. Chas E. Goad Co., 1914. http://collections.banq.qc.ca/ark :/52327/2246891.

 

Cette photo où l’on voit le tramway correspond également au même site.

 

Le chemin du Sault-au-Récollet : Les chars électriques passant près de l’hôtel Vervais, A.J. Rice, Laprés & Lavergne, Le Monde illustré, vol. 11, no 568 (23 mars 1895), p. 559. http://collections.banq.qc.ca/ark :/52327/2075592

 

Par la suite, j’ai fait le même exercice avec des photographies du pont Viau prises vers 1860, 1948 et 2020.

 

Vue éloignée du pont Viau, vers 1860. BAnQ Québec (P1000,S4,D61,P9). Photo : W. Notman.

 

Pont Viau, Ahuntsic, 20 juillet 1948. BAnQ Vieux-Montréal (P48,S1,P16574). Photo : Conrad Poirier.

 

Le pont Viau, mai 2020. Photo : Marie-Pierre Nault.

 

Je me suis demandé si la société d’histoire de mon quartier avait déjà en sa possession toutes ces photos. Je suis allée jeter un coup d’œil sur leur site Web qui regorge d’information et d’images. Cela m’a donné envie de devenir membre. Une société d’histoire permet aux gens de s’entraider dans leurs passionnantes recherches pour découvrir le passé de leur coin de pays.

Certes, j’aurais pu faire ce projet à l’aide des photographies trouvées sur Google Map. Néanmoins, il est plus agréable d’aller sur place et de prendre une photo du bâtiment tel qu’il se présente aujourd’hui !

Voici un autre exemple avec l’ancien magasin général Corbeil et Frères :

 

Magasin général Corbeil et Frères (au 2171, boulevard Gouin Est.), vers 1910. BAnQ Vieux-Montréal (P748,S1,P2741). Photographe non identifié.

 

Cette photographie montre le bâtiment adjacent à la maison de Samuel Corbeil, le propriétaire du magasin, 2020. Photo : Marie-Pierre Nault.

 

À mon retour, j’ai eu envie d’approfondir mes recherches dans les archives textuelles et les journaux numérisés disponibles dans BAnQ numérique. J’y ai trouvé une publicité du magasin dans le journal Le Devoir du samedi 30 septembre 1933.

 

De nos jours, l’adresse du bâtiment n’est plus la même qu’en 1910. Ce problème est courant lorsque l’on compare des sites anciens et actuels. Dans de tels cas, les annuaires Lovell sont très utiles pour retrouver une ancienne adresse. De même, pour retracer l’histoire d’une maison à partir de l’adresse actuelle, je vous suggère de consulter le lien suivant : https://www.banq.qc.ca/services/saviez_vous/reponse.html?id=81&cat=3.

Au cours de mes recherches, j’ai aussi découvert des lieux du quartier qui ont complètement disparu, notamment l’Hôtel Péloquin et le magasin général Latendresse situé près de l’ancienne gare.

 

Magasin général L. Latendresse à Ahuntsic, vers 1910. BAnQ Vieux-Montréal (P748,S1,P2693). Photographe non identifié.

 

Ahuntsic, Qué. Hôtel Péloquin. Coteau Landing : International Post Card Co., [entre 1907 et 1917]. http://collections.banq.qc.ca/ark :/52327/2020

J’ai trouvé des informations supplémentaires sur le Web en cherchant le nom de ces commerces. Ma société d’histoire en avait fait une belle mise en valeur.

 

L’actuelle rue Lajeunesse au coin du boulevard Gouin, vers 1900. BAnQ Québec (P547,S1,SS1,SSS1,D2-01). Photographe non identifié.

 

L’Hôtel Péloquin était fréquenté par les citadins qui venaient en tramway pour se promener dans le village, visiter le couvent du Sacré-Cœur et chasser.

 

Sur la route du couvent du Sacré-Cœur, Back River, 1890. Illustrated Montreal, the metropolis of Canada… Photographies de Wm. Notman and Son, AJ Rice, Laprés & Lavergne et F. Cordon, agent au Canada pour A. Lalumière & ses fils, Lyon, France, 5e édition, Montréal, J. McConniff, [189- ?], p. 36. http://collections.banq.qc.ca/ark :/52327/1957129

Cet hôtel est même identifié sur l’une de nos cartes les plus connues, celle des pistes cyclables de l’île de Montréal en 1897.

 

Bicycle Map of the Island of Montreal and Surrounding District, 1897. BAnQ Vieux-Montréal (CA601,S171,SS1,SSS2,D2-18-29). http://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3393377?docsearchtext=hotel%20peloquin

 

William Murray à bicyclette, 10 juillet 1910. BAnQ Vieux-Montréal (P401,S1,P18). Photographe non identifié.

 

Extraits du Guide de Montréal et de ses environs, orné de plus de trente gravures par Adrien Leblond de Brumath, Montréal, Granger frères, libraires-éditeurs,1897, 170 p.

 

Hôtel Péloquin / Hôtel Marcotte, 1911. En lisant la description de cette image publiée dans un journal non identifié, on apprend que l’hôtel a brulé en 1911. BAnQ Vieux-Montréal (Albums Massicotte). http://collections.banq.qc.ca/ark :/52327/2080370

 

La recherche est beaucoup plus complexe pour les photographies d’archives pour lesquelles il n’existe aucune identification du lieu, du commerce ou de la famille occupante. Pour l’image ci-dessous, je vais tenter de repérer le lieu en marchant avec la photo dans les mains. Si je l’identifie, je devrai par la suite valider mon hypothèse en consultant des archives. Une autre belle promenade en vue !

 

Sault-au-Récollet. Île de Montréal, vers 1940. BAnQ Vieux-Montréal (E6,S8,SS6,P315). Photographe non identifié.

 

Il est important de se rappeler qu’il est beaucoup plus efficace de chercher avec d’anciens noms de rues et de lieux plutôt qu’avec les toponymes actuels. De plus, les archives numérisées disponibles dans BAnQ numérique ne sont qu’une partie des fonds et des collections consultables dans les dix centres d’archives de BAnQ.

En terminant, plusieurs autres idées me viennent en tête pour de futures promenades. Par exemple, je pourrais effectuer des reconstitutions historiques en photographiant une personne au même endroit que sur une photographie ancienne. De même, je pourrais prendre des photographies d’éléments architecturaux et, au retour, faire une recherche sur les styles d’architecture. Enfin, je pourrais faire un album Flickr et partager mes découvertes, à distance, avec mes voisins.

Si vous faites comme moi lors de vos prochaines promenades, n’hésitez pas à nous envoyer les informations que vous avez trouvées si elles ne figurent pas dans nos notices.

Pour en savoir plus :

http://www.lashac.com/uploads/4/8/6/9/48698095/shac_bulletin__4__2018_en_ligne.pdf

https://www.pinterest.ca/pin/318629742379885578/

 

Marie-Pierre Nault, archiviste – BAnQ Vieux-Montréal

Voir en ligne : https://blogues.banq.qc.ca/instanta...