Une histoire d’amour cachée dans les documents d’un notaire

, par Instantanés

Le traitement des archives nous permet parfois de faire des découvertes inusitées. Tel est le cas lors du traitement du greffe du notaire Charles Crépeau qui a pratiqué à Montebello de 1911 à 1950.

Deux éléments attirent notre attention. Tout d’abord, les magnifiques dessins au crayon de plomb représentant le visage d’une femme au début de l’index. Ensuite, les entrées au répertoire du notaire qui semblent s’estomper brusquement après juin 1924. En effet, avant cette date le notaire complétait en moyenne 70 actes par année, alors qu’après, cette moyenne chute à 4 actes de 1925 à 1940.

IMG_6808

Photo : Marc St-Jacques

Quelle histoire peut bien cacher ces documents ? Les archives judiciaires nous permettent d’en comprendre davantage sur ce personnage. Dans un dossier de la Cour supérieure de Hull, on découvre un notaire amoureux d’une jeune veuve du nom d’Adine Lavictoire. En 1924, leurs fréquentations durent depuis beaucoup trop longtemps aux yeux du curé du village qui juge qu’après six semaines les tourtereaux devraient s’épouser.

Le curé intervient pendant la messe du haut de la chaire sans les nommer. En privé, il les presse à convoler en justes noces, mais ceux-ci tardent. Usant de pression auprès du locateur du logement chez qui le notaire habite et auprès de l’employeur d’Adine, le curé utilise plusieurs tactiques pour séparer les amoureux.

En 1926, face aux pressions et à l’acharnement du curé, Charles Crépeau décide de le poursuivre pour les dommages subis et l’atteinte à sa réputation. Il gagne sa cause en appel et est dédommagé. Charles Crépeau meurt le 14 mai 1951 sans jamais avoir épousé Adine Lavictoire. Elle lui survit pendant plus de quarante ans et meurt à son tour en 1992.

Les curieux consulteront :

  • le dossier de la Cour supérieure de Hull (BAnQ Gatineau, TP11, S26, SS2, SSS2, D8187, 1926) ;
  • le dossier de la Cour d’appel (BAnQ Montréal, TP9, S2, SS6, SSS1, D155, 1927) ou encore
  • la conférence de Jean-Pierre Ippersiel intitulée L’affaire Chamberland-Crépeau publiée en fascicule par la Société historique Louis-Joseph Papineau de Montebello.

Marc St-Jacques, technicien en documentation – BAnQ Gatineau

Cet article Une histoire d’amour cachée dans les documents d’un notaire est apparu en premier sur Instantanés.

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...