Victoire de Bruny Surin aux championnats du monde d’athlétisme en salle

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La victoire de Surin est durement acquise puisqu’il ne devance un de ses grands rivaux, le Namibien Frank Fredericks, que par seulement un centième de seconde. Faisant allusion aux scandales qui ont secoué le monde de l’athlétisme, il déclare à la presse : « J’ai atteint mon objectif. Prouver qu’on peut réussir sans utiliser de stéroïdes. J’espère que tout le monde me croira. » Surin remportera également des succès sur piste, à « l’extérieur ». Le 6 août 1995, il terminera deuxième sur 100 mètres aux championnats du monde de Goteborg, en Suède. Celui qui le devance est un autre Canadien, le futur recordman du monde, Donovan Bailey. En 1996, Bailey et Surin conjugueront leurs efforts à ceux de Robert Esmie et Glenroy Gilbert pour mener le Canada à la médaille d’or dans l’épreuve du quatre fois 100 mètres aux Jeux Olympiques d’été, à Atlanta.La victoire de Surin est durement acquise puisqu’il ne devance un de ses grands rivaux, le Namibien Frank Fredericks, que par seulement un centième de seconde. Faisant allusion aux scandales qui ont secoué le monde de l’athlétisme, il déclare à la presse : « J’ai atteint mon objectif. Prouver qu’on peut réussir sans utiliser de stéroïdes. J’espère que tout le monde me croira. » Surin remportera également des succès sur piste, à « l’extérieur ». Le 6 août 1995, il terminera deuxième sur 100 mètres aux championnats du monde de Goteborg, en Suède. Celui qui le devance est un autre Canadien, le futur recordman du monde, Donovan Bailey. En 1996, Bailey et Surin conjugueront leurs efforts à ceux de Robert Esmie et Glenroy Gilbert pour mener le Canada à la médaille d’or dans l’épreuve du quatre fois 100 mètres aux Jeux Olympiques d’été, à Atlanta. Source : La Presse, 13 mars 1993, p.A1 et H1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...