Victoire de Greta Andersen à la traversée à la nage du lac Saint-Jean

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La Danoise de 29 ans devance deux nageurs du Québec, Helga Jensen et Réjean Lacourcière, ainsi que Joan Florentin des États-Unis et Gérard Caouette qui peine pendant 14 heures et 47 minutes avant de terminer l’épreuve. Il y avait 12 athlètes au départ, à la plage Vauvert. La tenue de cette édition est entourée d’une petite controverse. D’abord prévue pour le samedi 2 août, la course a finalement été reportée au 3, une décision prise dans des circonstances qui ont incité Jacques Amyot, premier vainqueur du lac Saint-Jean en 1955, à ne pas participer à la compétition. Greta Andersen, qui succède au docteur Paul Desruisseaux, recevra une bourse de 1 000 $ pour son exploit. La Danoise de 29 ans devance deux nageurs du Québec, Helga Jensen et Réjean Lacourcière, ainsi que Joan Florentin des États-Unis et Gérard Caouette qui peine pendant 14 heures et 47 minutes avant de terminer l’épreuve. Il y avait 12 athlètes au départ, à la plage Vauvert. La tenue de cette édition est entourée d’une petite controverse. D’abord prévue pour le samedi 2 août, la course a finalement été reportée au 3, une décision prise dans des circonstances qui ont incité Jacques Amyot, premier vainqueur du lac Saint-Jean en 1955, à ne pas participer à la compétition. Greta Andersen, qui succède au docteur Paul Desruisseaux, recevra une bourse de 1 000 $ pour son exploit. Source : Le Soleil, 4 août 1958, p.17 ; 5 août 1958, p.13.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...