Victoire du skieur Pierre Harvey lors d’une épreuve du circuit de la Coupe du monde

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La semaine précédente, le 12 mars, Harvey avait gagné pour la deuxième fois à Falun, en Suède. Il répète son exploit en Norvège le 19 mars, un rare doublé au cours duquel il couvre les 50 kilomètres de l’épreuve en 2 heures, 13 minutes et 17 secondes, soit environ 13 secondes de mieux que son plus proche rival, l’Italien Sylvano Barco. Cette victoire permet à Harvey de se hisser au sixième rang du classement général de la Coupe du monde, ce qui fait dire à l’entraîneur de l’équipe nationale, Laurent Roux, que le Québécois est le « skieur le plus populaire de la Scandinavie » et que « s’il était un joueur de hockey, il serait accueilli par des milliers de partisans à son arrivée à Mirabel. » La semaine précédente, le 12 mars, Harvey avait gagné pour la deuxième fois à Falun, en Suède. Il répète son exploit en Norvège le 19 mars, un rare doublé au cours duquel il couvre les 50 kilomètres de l’épreuve en 2 heures, 13 minutes et 17 secondes, soit environ 13 secondes de mieux que son plus proche rival, l’Italien Sylvano Barco. Cette victoire permet à Harvey de se hisser au sixième rang du classement général de la Coupe du monde, ce qui fait dire à l’entraîneur de l’équipe nationale, Laurent Roux, que le Québécois est le « skieur le plus populaire de la Scandinavie » et que « s’il était un joueur de hockey, il serait accueilli par des milliers de partisans à son arrivée à Mirabel. » Source : La Presse, 20 mars 1988, p.13.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...