Violente tempête à Québec

, par Jean Provencher

À cause de la configuration des lieux, il vente souvent à Québec. Mais lorsque se lève la tempête, il fait vraiment mauvais. Celle-ci en est une belle. Le correspondant du journal montréalais La Patrie écrit le 5 mai 1893 : Depuis quatre jours, on n’a pas vu, le soleil à Québec. Depuis hier matin, il tombe […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/05/1...